Document sans nom
AfriqueMatin TV Ivoire Dimanche La relève Dimanche Soir Guerres Info

Nomination des cadres Pdci-Rda/La machine de la division est-elle en marche !!!!

Par Haidmond Kaunan/afriquematin.net

L’on s’attendait à tout, sauf, et ce que tout observateur intelligible et averti, s’attendait est arrivé. Le régime Ouattara a forcé pour nommer des cadres sans la caution de leurs leaders. Notamment ceux du parti démocratique de Côte d’Ivoire du Président Henri Konan Bédié et un proche Guillaume Soro, le président de l’Assemblé nationale de Côte d’Ivoire dont ce dernier  n’est plus en odeur de sainteté avec le régime. Le seul objectif du président Ouattara  objectif est-il de diviniser voire fragiliser les ambitions des partis ou de ces leaders. Ainsi ce sont trente et six (36) ministres et cinq (5) secrétaires d’Etat avec rang de ministres, soit un total de quarante et un (41) membres du gouvernement qui sont nommés dans le seul but de préparer la victoire du futur candidat du rassemblement des républicains. En ces temps de vaches maigres ou des Ivoiriens dorment mêmes dans des cimetières faute de logis. Au moment où des personnes  mangent une fois par jour s’ils trouvent. Au Pdci-Rda en plus des dix (10)  premiers qui ont désobéi à l’autorité parentale pour leur propre intérêt en enterrant les ambitions de leur parti  de revenir au pouvoir, trois (3 ) autres ont été appelés pour être récompensés pour le travail abattu en faveur du projet de l’unification des partis issus du Rhdp. Projet que le Président Henri Konan Bédié a bien voulu qu’il soit reporté après les élections de 2020, son parti ayant soutenu le Rdr devrait démontrer sa reconnaissance.

Le Rdr vient de payer le salaire de l’ingratitude à Henri Konan Bédié qui avait appelé ses militants en 2015  à donner leurs voix au candidat Alassane Ouattara. Le grand frère n’a jamais dit qu’il n’est pas pour le parti unifié. Il n’a fait que reporter son adhésion qu’après les élections de 2020, parce qu’il croyait que le Rdr manifesterait sa reconnaissance en soutenant la candidature d’un cadre du vieux parti. Il les voyait venir. Il savait que le Rdr courait si vite pour positionner son candidat. Il voulait avoir l’assurance des républicains mais le sage  qui avait banni ses fils qu’il avait qualifié de rebelles, avait su qu’Ouattara et ses proches voulaient juste exploiter, pour la troisième fois les voix du Pdci-Rda pour se maintenir au pouvoir à vie. Voici le salaire payé à Henri Konan Bédié.

On les voyait venir, ces ouvriers .Ils étaient partout pour l’unification des membres du Rhdp quand leur leader demandait d’attendre, ne serait-ce que qu’après les élections de 2020. Ces ouvriers, il y en a au 10 au Pdci avec 3 nouveaux nommés, un proche de Guillaume Soro, Konaté Sidiki, un du Mfa, Siaka Ouattara…qui d’ailleurs  n’ont pas d’ambition. Ils préfèrent  la farine prête à consommer au champ de blé déjà en production mais pas encore exploité.

Tout ce schéma mis en application n’est fait que pour  la peur du Pdci. Le parti septuagénaire bien enraciné dans tout le territoire national. Il fallait utiliser ses propres fils contre lui -même. C’est peut être ça « la solution », dont on nous parlait pendant les campagnes de 2010. L’art de diviser. Le Fpi est divisé, le Mfa est divisé, le Pdci est divisé, le Rdr est divisé puis qu’il y en a qui sont proches de Guillaume Soro. Et c’est ça la « solution », mais Dieu qui tranchera. Une seule question, ceux qui ont créé leur campement reviendront-ils au village après la  très prochaine chute de leur mentor ? A moins que nous ne revivions pas le même scénario qui avait causé au moins 3000 morts en 2011. C’est mon avis.