Document sans nom
AfriqueMatin TV Ivoire Dimanche La relève Dimanche Soir Guerres Info

Abondante pluviométrie/La pourriture brune menace la grande campagne cacaoyère

Par Haidmond Kaunan/afriquematin.net

« Avec les premières pluies qui avaient commencé à tomber dans la région à partir du mois mai dernier les cacaoyers qui étaient asséchés pendant de longs mois avaient fleuri et donné des fruits. Malheureusement notre joie a été de courte durée. Les jeunes cabosses sont en train de noircir et pourrir sur les arbres, par endroit dans certaines zones de San Pedro et Sassandra, à cause de l’abondance de pluviométrie ». Cette amère observation est faite par Blaise Kouakou, Pca de société coopérative dans la zone Néro-brousse, dans la sous-préfecture de Grand-Béréby, et président du collectif des responsables des organisations de professionnels agricoles de la délégation régionale  du conseil café et cacao de San Pedro. Ce producteur de cacao qui manifeste une grande colère contre le conseil du café et du cacao (CCC) nous a joints ce lundi 2 juillet 2018 au téléphone depuis San Pedro. Pour lui, les responsables de cette structure agissent au gré de leur humeur et de leur bon jour. « Au moment où on attend les produits phytosanitaires pour pulvériser les plantations, ils ne sont jamais au rendez-vous. Ces produits arrivent toujours au moment  où nous n’en avons plus besoin parce que le cacao est déjà pourri. C’est désolant. Il n’a qu’un partenaire dans la provision des phytosanitaires. Et il ne songe jamais à chercher autres partenaires. Celui-ci qui là travaille à son rythme sans tenir compte des réalités des producteurs parce qu’il n’a pas de concurrents », fait remarquer très amer, Blaise Kouakou qui révèle que la pourriture brune touche sévèrement les cabosses de certaines localités  des Sous-préfectures de Grand-Béréby,de Doba, de Dogbo et Sassandra. Avant de déduire que si rien fait à l’instant pour pulvériser les plantations et si la pluie continue jusqu’à la mi-juillet la région du Sud-Ouest connaîtra la même désolation que la campagne dernière.

 Pour rappel, la campagne  cacaoyère dernière la région du Sud-Ouest a  été  très mauvaise à cause de l’abondance de la pluviométrie malheureusement la campagne intermédiaire avec qui la région comptait l’avait trahi à cause de la  longue sécheresse de décembre à mai dernier.