Grève des agents du ministère des ressources animales et halieutiques : les consommateurs exposés à des dangers

Par Jean Levry – Afrique Matin.Net 

Les halieutes et les agents des services vétérinaires du ministère des ressources animales et halieutiques (Mirah) de Côte d’Ivoire sont en grève ce lundi 11, et ce jusqu’au mercredi 13 juin 2018.

Selon le président du collectif des fonctionnaires et des agents du ministère ressources animales et halieutiques (Cofamirah), Ta bi Djehi Blaise, les  revendications déposées sur la table du ministre Kobenan Kouassi Adjoumani n’ont reçu aucune oreille attentive. Lui et ses camarades ont donc décidé de débrayer dès ce lundi pour 72 heures pour réclamer en autres l’octroi d’indemnités de risques, la reconnaissance par un décret ministériel de l’uniforme des halieutes et l’instauration d’une prime d’incitation pour les agents.

Cette grève des agents du MIRAH fait courir de graves dangers à la population. Car, de toute évidence, il n’y aura pas d’inspections ni de contrôles  sur les denrées alimentaires d’origines animales (viandes et poissons) dans les abattoirs, chambres froides, marchés, débarcadères et autres lieux. Par conséquent, tous ces produits seraient certainement impropres à la consommation.

A en croire, le syndicaliste, ingénieur des techniques agricoles de son Etat que nous avons joint au téléphone dans la soirée du dimanche 10 juin 2018, le ministre Adjoumani qui se trouve actuellement à l’extérieur du pays et qui promet de les recevoir le jeudi prochain, leur aurait intimé l’ordre de lever le mot d’ordre de grève. A défaut, il ne pourrait accorder une audience aux grévistes pour plancher sur leurs revendications. Menace que les grévistes ont royalement ignorée pour entamer leurs actions ce jour. Nous y reviendront.