Assurance et sécurité face au numérique/La Matca et la Cnps présentent de grandes innovations numériques de leurs différentes prestations et services

Par Yann Dominique N’guessan/afriquematin.net avec Uplci

L’Union des Patrons de presse en Ligne de Côte d’Ivoire (Uplci) a initié le jeudi 07 juin 2018, dans le cadre de ses activités, un séminaire sous le thème, « L’Assurance et la Sécurité sociale face à la révolution numérique ».  Placé sous la Présidence du ministre de la Communication, Bruno Nabagné Koné, de l’Economie numérique et de la Poste et sous le parrainage, de Guédou Elie Ousmane, Directeur général de la Mutuelle des Taxis Compteurs d’Abidjan (Matca), l’organisation de ce séminaire a eu pour cadre les locaux de la la salle de conférence de l’Autorité Nationale de la Presse (Anp) ex-Cnp, à  Cocody II Plateaux (7ème tranche).

Le Président de l’Uplci, Nando Dapa Kobenan Paul Arnaud, a remercié le ministre de la Communication représenté pour la circonstance par son conseiller technique, Sylvestre Mpoué pour s’être toujours montré disponible aux invitations de son union. Il a également rendu hommage au Directeur général de la Matca pour avoir accepté de parrainer de ce séminaire. Le Président Nando Dapa a indiqué que le souci de l’UPLCI est d’œuvrer pour une presse en ligne  plus professionnelle et plus responsable en Côte d’Ivoire.  Sylvestre M’Poué, Directeur de cabinet du ministre Bruno Nabagné Koné a qualifié le sujet choisi de trèsimportant, sujet qui  s’inscrit dans les objectifs que s’est assigné le ministre Bruno Koné. Avant lui, Mme Amoikon, Secrétaire général de l’ANP a affirmé que sa structure et son président sont intéressés par ces genres de rencontres pour l’avancée des organisations de la presse en général et de la presse en ligne en particulier.

En sa qualité de  Parrain du séminaire et conférencier, Guédou Elie Ousmane a encouragé l’Uplci à continuer sur sa lancée. Pour, lui « depuis la création de l’Union, il y a eu de grands changements dans la presse en Côte d’Ivoire ». Aussi s’est-il réjoui du choix de l’Assurance comme thème au centre du débat. «L’Assurance est mal connue en Côte d’Ivoire contrairement aux pays développés. L’Assurance est capitale voire vitale », a   regretté et précisé Guedou Elie, qui  a fait l’historique de la création de cette structure ayant vu le jour en 1989 et qui a connu dix (10) ans d’instabilité. « Depuis 2009, la MATCA a renoué avec la stabilité. Aujourd’hui, elle s’est métamorphosée avec la nouvelle équipe », a-t-il rassuré. Le Directeur général de la Matca a expliqué ce changement positif par la modernisation du système de gestion qui passe par l’installation d’un « système informatique  très révolutionnaire ».

Pour le premier conférencier de ce séminaire, aujourd’hui les sinistres sont régulièrement payés par la Matca et son équipe procède à une sensibilisation régulière des mutualistes. De 56 000 FCFA de prime que payaient les souscripteurs, aujourd’hui, ce montant est passé à 40 000 FCFA. Et les actuels dirigeants qui ont mis en places d’autres politiques pour le bien être des mutualistes prévoient baisser le montant des primes de cotisation. Guédou Elie Ousmane a déclaré qu’avec l’évolution numérique, les sociétaires peuvent s’inscrire partout et il est prévu le paiement des primes par mobil money. Il a notamment  invité les populations à s’intéresser à l’assurance devenue incontournable.

Quant à N’Guetta Andju Roland, de la direction des projets, représentant du Directeur général de la Cnps, il s’est appesanti sur les grandes innovations numériques amorcées par la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale créée en 1956 dans le cadre des services et prestations à elle offerts. Selon lui, la Cnps qui gère actuellement 34 987 employeurs en activité, 754 928 salariés affiliés et 103 705 bénéficiaires de prestations de retraite est obligée de s’adapter à la transformation digital et à cet effet, chaque agent dispose désormais d’un ordinateur. Il a ajouté que l’institution est en train de basculer à la numérisation, ce  qui va permettre de lutter efficacement contre la fraude. Au nombre des révolutions numériques auxquelles s’est-elle adaptée,  figurent la déclaration en ligne d’un employé accidenté par son employeur, l’existence d’un site en ligne pour échanger avec les clients, la création d’un extranet (e- Cnps) un portail pour faire face aux demandes, la création de e-DISA pour la déclaration individuelle des salaires annuels par voie numérique, l’existence d’un compte facebook…, la mise en place d’une plate-forme intégrée pour les prestations. Le représentant de la CNPS a indiqué que bientôt, sa structure sera sur Whatsapp en vue de prendre en compte les préoccupations de la clientèle. Il a également fait savoir, dans son exposé, que très bientôt, les travailleurs indépendants seront pris en compte. Il a même laissé entendre que la phase pilote démarrera en juillet 2018  en attendant le décret de sa mise en pratique. Au terme de cette enrichissante rencontre, Nando Dapa a salué avec déférence le  Président de l’Autorité nationale de la presse, Raphaël Lakpé pour avoir offert gracieusement la salle de conférence de la structure qu’il dirige pour cette rencontre d’échange, ainsi que le  Directeur général de la Cnps, et les représentants des structures et organisations dont le Fspd, l’Unjci, le Ms-Médias.