Document sans nom
AfriqueMatin TV Ivoire Dimanche La relève Dimanche Soir Guerres Info

Daloa/ un féticheur condamné à 3 mois de prison après avoir déterré un crâne humain dans un village

Par Léon SAKI – Afrique Matin.Net 

L’affaire se déroule à Gniboua village situé à 25 kilimètre de la ville de Daloa sur l’axe Daloa-Issia. Un féticheur à qui un habitant du dit-village a fait recours pour les soins de son frère malade a annoncé, durant son séjour, qu’un fétiche serait enterré dans une cour. Après avoir demandé la permission aux propriétaires de la cour, le fétiche en question a été déterré par les jeunes sous la direction de l’initié qui menait cette opération au travers d’un miroir mystique.

La découverte est de taille: un crâne humain dans lequel était enfoui un papier avec des noms de personnes qui devaient mourir. L’auteur de ce fétiche envisageait de tuer ses frères pour s’accaparer des biens de la famille. Il s’agit donc d’une affaire de famille. L’accusé désigné par le mystique alla alors se plaindre auprès du chef du village pour fausse accusation.

Le Chef du village invita les protagonistes à retourner régler l’affaire en famille. Mais une fois en famille, les choses ne se passent pas comme souhaité et l’accusé ramène l’affaire devant les juridictions villageoises qui demandent à l’accusé de payer juste une compensation symbolique afin de permettre au féticheur d’exorciser le sort.Toute chose qu’il rejettera se disant innocent. Il alla alors porter plainte pour fausses accusations, diffamation et atteinte à l’ordre public.

Deux convocations de la gendarmerie sont alors successivement émises et transmises au féticheur qui ne se présente pas devant l’autorité judiciaire. Entre temps, ce dernier continue de mener ses opérations de désenvoûtement sur le terrain. Le féticheur et son hôte rencontrèrent le président des jeunes du village, M. Kipré Vincent pour dit-il lui annoncer qu’un fétiche est enfoui sous un manguier pour empêcher les jeunes de réussir au plan intellectuel et professionnel.

Très rapidement le Chef du village est alerté pour obtenir son autorisation afin de déterrer le fétiche source de malheur. Mais le Sage invite bien ses interlocuteurs à demander l’autorisation du propriétaire du manguier avant tout. C’est ainsi que sous la direction encore du mystique, les jeunes commencèrent à creuser pour découvrir l’origine de leurs permanentes difficultés. Le fétiche s’étant déplacé, selon l’initié, ils vont finalement le découvrir à l’autre bout du village, l’emballer dans un linceul blanc et le transporter chez les Chef du Village.

C’est une fois sur ces lieux que les gendarmes feront irruption pour procéder à l’arrestation du féticheur. Mais la nuit se faisant, il a été demandé à lui, au Chef du Village et à l’ensemble des personnes concernées dans cette affaire à se rendre le lendemain à la gendarmerie. C’est à cette occasion que le mystique est arrêté après avoir entendu l’ensemble des membres convoqués. Au terme du jugement qui a eu lieu ce mardi 15 mai, le féticheur a été condamné à 3 mois d’emprisonnement ferme assortis d’une amende de 500 mille francs.