Lutte contre l’immigration clandestine en Côte d’Ivoire/La caravane nationale lancée

Par Haidmond Kaunan/afriquematin.net

Le centre culturel de la commune d’Abidjan-Abobo  a servi de cadre le  mercredi 9 mai dernier au lancement de la caravane nationale de lutte contre l’immigration clandestine et irrégulière en Côte d’Ivoire. Une initiative du réseau africain de la lutte contre l’immigration clandestine (Réalic) et « Mon eldorado, c’est chez moi », c’est le thème, on ne peut plus clair qui a été abordé. La  présidente de cette structure, Florentine Djiro, a rappelé à l’auditoire, lors des échanges que ce fléau qui est apparu depuis  ces dernières années, est à prendre au sérieux, raison pour laquelle il implique plusieurs Etats.

Face donc à ce constat effrayant sa structure  entend apporter à cette lutte sa contribution, à travers des échanges, des actions concrètes sur le terrain. Actions et échanges qui doivent impliquer les potentiels candidats à l’immigration, les acteurs étatiques, des institutions, des Ong, des communautés…Avec pour objectif le changement de mentalité des éventuels candidats à l’immigration clandestine. Entre autres populations cibles et canaux de transmission on peut citer  des autorités administratives, locales, religieuses, coutumières, la presse et les médias, des Ong… Arguant que «le véritable eldorado c’est chez nous, en Afrique ». Ainsi pendant douze(12) mois la caravane   plus d’une vingtaine localités à travers toutes les régions du pays. Mission qui prendra probablement fin en avril 2019.

L’Unicef et  la direction générale des Ivoiriens de l’étrangers représentées à ces travaux ont salué l’initiative du Réalic et ont promis lui apporter leur soutien.