Lutte contre la déforestation et le changement climatique en Côte d’Ivoire/Deux structures unissent leur énergie pour le combat

Par Haidmond Kaunan/afriquematin.net (Photos : Ciss Toum)

 Une étude de certains experts en 2014, révèle que 58,40% de biomax sont consommés dans les besoins énergétiques issus des forêts en Côte d’Ivoire, 87% de ménages utilisent des bois de chauffe et la demande en bois morts et  charbon de bois est très forte.En 2015, une autre de l’organisation mondiale de la santé(Oms)  montre que 11.000 cas de décès d’enfants est lié à la pulmonie(fumée des bois de chauffe),en 2017 les mêmes études révèlent que l’utilisation du bois de chauffe et des charbons de bois  est le deuxième facteur  de déforestation en Côte d’Ivoire… Face à ce schéma effrayant, l’humanité n’ayant plus une autre planète où se réfugier, le Refacc et le Ciacc, deux structures dont la mission est de lutter contre le changement climatique et la déforestation  ont décidé d’unir leur force pour affronter le fléau. La signature de convention entre le président du Refacc Yao Marcel et le responsable national de Ciacc  Honoré Jibikilavi, s’est déroulé ce mardi 24 avril dans un pavillon à Abidjan-Deux Plateaux-Lattrille, à l’occasion d’un déjeuner de presse.Cette signature de convention qui a eu lieu en présence de leurs parrains que sont  les maires des communes d’Abidjan-Cocody et Bingerville et leurs partenaires dont le conseil régional du Sud-Comoé, est en prélude des  journées de la forêt prévues les 28 et 29 juin prochains. Honoré Jibikilavi a révélé que dans le cadre d’un  projet pilote à l’ouest et au Nord de la Côte d’ivoire, la structure  qu’il dirige, l’alliance ivoirienne pour les foyers améliorés et énergie  de cuisson propre et ses partenaires  Firca  et Cocoanect, ont diffusé 916 foyers améliorés. Pour lui, l’utilisation des foyers améliorés permettent d’économiser 60% de bois et 40%de charbon de bois, soit 12.000Fcfa par mois d’économie pour un ménage. Aussi permettent-ils d’avoir un gain 1,7 ha de forêt par an et de séquestrer 2 à 3 tonnes de gaz carbonique(CO2). Les parrains, Ngoan Aka Mathias et Beugré Djoman et leurs partenaires ont expliqué leur projet quant à lutte contre le changement climatique et la déforestation.