Document sans nom
AfriqueMatin TV Ivoire Dimanche La relève Dimanche Soir Guerres Info

FRAPPES AMÉRICAINES CONTRE LA SYRIE, DIVERGENCES D’OPINIONS ENTRE BELLIGÉRANTS SUR LE TERRAIN

Par Excellence ZADI – Afrique Matin.Net 

Dans la nuit du vendredi à samedi, nous avons été réveillé par les médias occidentaux à grande audience qui annonçaient en boucle que « l’armée américaine a lancé plusieurs missiles sur des sites stratégiques de l’armée syrienne… »Le président américain Donald Trump, affirmait à son tour que « les choses n’allaient pas durer éternellement en Syrie sans une réaction de la part des Occidentaux surtout la France et la grande Bretagne avec lesquelles, il y a une coordination sur le terrain… »

Du côté syrien, selon des sources syriennes, à 04 h 00 ce samedi matin, « les frappes des États-Unis, de la France et de la Grande-Bretagne ont été « balistiques ». Les avions de combat ont tiré les missiles sans toutefois avoir pénétré l’espace aérien syrienne. Trois provinces de Homs, de Damas et de Hama se trouvaient dans le viseur. Une trentaine de missiles Tomahawk et de croisière auraient été tirés. Pour le bilan, SANA ( agence de presse Syrienne) a fait état de trois blessés à Homs et affirme que seule l’attaque contre le centre de recherche de Barza a provoqué des dégâts. Elle a dit que c’est la Grande-Bretagne qui est à l’origine de l’attaque contre Homs.

« La DCA syrienne a réussi à intercepter un tiers des missiles tirés et empêché davantage de frappes ennemies », affirme la TV d’Etat. Pour Sky News, la DCA syrienne a détruit plusieurs  » drones de la coalition au dessus de la Syrie ». Les drones avaient pour mission de localiser des cibles à frapper avant que les avions de combat passent à l’action. D’ailleurs Selon les informations qui arrivent depuis le ministère russe de la Défense : « Le système syrien de défense antiaérienne a abattu une bonne partie des missiles de croisière de type sol-air à l’approche des cibles ».

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, quant à lui, rapporte en direct au président russe Vladimir Poutine la situation sur le terrain. Pour l’instant aucune source ni du côté des Occidentaux ni du côté russe encore moins sur le terrain syrien ne déplore des morts. Les Occidentaux sur France 24 ont même reconnu que « sur 110 missiles tirés c’est seulement un nombre infime qui a atteint des objectifs… » Pour notre part, qui croire ? Est ce pour ce résultat que les frappes ont été ordonnées ? Pourquoi ont elles cessé aussi rapidement aussitôt annoncées ? La Russie de son côté qui est toujours dans une position de paix, demande une réunion d’urgence du Conseil de Sécurité…