Unesco/ Les États-Unis quittent l’institution, qu’ils accusent d’être « anti-israélienne »

0

Les États-Unis ont annoncé ce jeudi 12 octobre qu’ils se retiraient de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), accusant l’institution d’être « anti-israélienne ». Ils y conserveront toutefois un statut d’observateur, a précisé le département d’État.

Le retrait ne sera effectif qu’à compter du 31 décembre 2018, conformément aux statuts de l’Unesco, ajoute le communiqué.

La directrice générale de l’organisation, Irina Bokova, a dit « regretter profondément » la décision des États-Unis. « L’universalité est essentielle à la mission de l’Unesco pour construire la paix et la sécurité internationales face à la haine et à la violence, par la défense des droits de l’homme et de la dignité humaine », a-t-elle souligné dans un communiqué. «Cette vérité est encore plus manifeste aujourd’hui, au moment où la montée de l’extrémisme violent et du terrorisme appelle à forger de nouvelles réponses à long terme pour la paix et la sécurité dans le monde », ajoute-t-elle.

En conflit depuis 2011

Les États-Unis, alliés d’Israël, avaient déjà cessé leur contribution financière à l’Unesco depuis 2011 à la suite de l’admission de la Palestine parmi les États membres.

L’Unesco avait par la suite suscité l’ire d’Israël, notamment en inscrivant en juillet 2017 au Patrimoine mondial de l’humanité la vieille ville d’Hébron, en Cisjordanie, mentionnée comme appartenant à la « Palestine » et comme « zone protégée ». «Une décision délirante », avait attaqué le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou.

 

Source : France 24.com avec Afp et Reuters

 

 

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.