Rencontre FMI- CESEC/Le Bureau international d’évaluation félicite la Côte d’Ivoire

0

Par Yann Dominque N’guessan/afriquematin.net

Le  Président du Conseil Economique Social Environnemental et Culturel, Charles Koffi Diby a reçu le mercredi 12 Juillet dernier, une mission du Bureau International d’Evaluation du Fonds Monétaire International. Au cours de cette rencontre tenue à la salle Jean Delafosse, la  délégation  conduite par le Docteur Shinji Takagi, accompagné de l’ancien Vice-président de la Banque Africaine de Développement et actuel Conseiller au sein de l’institution, le Docteur Steve Kayizzi-Mugerwa, a été on ne peut plus claire. « Nous ne nous immiscons pas dans les négociations entre la Côte d’Ivoire et le FMI », a précisé Shinji Takagi, spécialiste de l’économie monétaire internationale. Au cours des échanges qui ont porté sur les relations de long terme qu’entretiennent  la Côte d’Ivoire et l’Institution monétaire, cette audience a permis  d’aborder les questions spécifiques  relatives à la pertinence et l’utilité des politiques administrées par le Fmi, l’efficacité de l’assistance technique dans la mise en œuvre des reformes économiques et enfin la flexibilité et le réalisme dans son approche dans l’élaboration des programmes, chères au Président Charles Koffi Diby. Au terme donc de cette entrevue et en présence de certains des conseillers économiques et sociaux, le premier responsable de ladite institution ivoirienne a remercié le Fonds monétaire international à travers ce représentant pour ses  soutiens budgétaires à la Côte d’Ivoire. Il a notamment indiqué que les efforts de cet organisme permettraient « au Président Alassane Ouattara  et son Gouvernement, de continuer à mettre en œuvre les actions visant à créer la richesse et réduire la pauvreté ». Il s’est également félicité de l’excellente collaboration qui existe entre la Côte d’Ivoire et le Fmi. Notons pour rappel  que depuis le mois de mars 2002, la Côte d’Ivoire a repris la coopération avec le Fmi en concluant un programme soutenu par la facilité pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance. Malheureusement la crise socio politique déclenchée le 19 septembres 2002 a eu un impact négatif sur la bonne marche de cette  planification. Le Docteur Shinji Takagi a aussi souligné  que « la conclusion des programmes avec le Fmi a régulièrement permis de renforcer la coopération avec l’ensemble des partenaires techniques et financiers », a-t-il fait savoir.

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.