Par  Justin  Kassy – Afrique Matin

Le « SIP »  (salon ivoirien de la publicité) doté des prix ivoire publicité 2018, est l’événement le plus en vue, le premier du genre, qui va être organisé l’année prochaine en Côte d’Ivoire. En prélude au lancement officiel, nous avons rencontré Mme  Régine  King, director Managing de la structure « Intouch Côte d’Ivoire », une des co- organisatrices du salon.

*Régine King, présentez vous à nos lecteurs

Je suis Régine  King. Directrice de «INTOUCH Côte d’Ivoire ».Nous intervenons dans tout ce qui est événementiel, l’accompagnement, et nous sommes plus orientés  sur le marketing.  C’est plus de  réfléchir avec le client sur l’organisation de son événement. Nous nous intéressons aussi à tout ce qui a trait au culturel, à l’éducation, à l’art de façon générale. Nous intervenons aussi quelque fois sur des aspects de formation. C’est vrai qu’a priori, on voit que notre point fort, c’est l’événementiel.  Notre événementiel est vraiment professionnel. Parce qu’on fait la promotion d’une idée, des produits. C’est pour cela qu’on touche de nombreux domaines, notamment l’art, la culture ou des activités beaucoup plus professionnelles.

Le SIP ! Qu’est-ce pour vous ?

C’est le « Salon ivoirien de la Publicité ». C’est une belle plate-forme. L’occasion pour ceux qui font de la publicité de  faire parler d’eux, de rencontrer d’autres personnes. Vivement que ce soit vraiment international. J’ai été ravie quand on m’a appris la tenue de ce Salon. Automatiquement, j’ai pensé à associer mon image à cet événement. Je me suis dit  qu’il faut que je sois à la base, à l’origine. Il faut que je m’intègre à l’idée de ce Salon, à  la stratégie, à ce qu’on veut faire. Pour moi, ce serait mon apport à ce Salon-là.

*Revenons à l’art. Vous êtes apparemment une passionnée de l’art ?

Tout à fait ! Je pense que pour exercer une telle activité, il faut être soi-même passionné. Je suis une passionnée de l’art. L’art en terme de couleurs, peinture, ou de son. C’est pour ça que je m’oriente de façon générale vers des activités qui vont  permettre de transmettre, d’échanger, de partager des idées qui touchent ce domaine-là. Surtout ce qui va toucher aux formes, couleurs, etc.

*Vous devez aimer les couleurs, les belles choses ?

Rire ! En effet ! Vous voyez déjà comment je suis habillée. J’aime les couleurs, les associations des couleurs. Ca crée une certaine harmonie. Pour moi, c’est inspirationnel. Parce que toute la journée, ça va m’inspirer, m’orienter. Je pense que chaque jour a une couleur, un chant, une forme. Ce qui fait qu’en travaillant sur des événements, en réfléchissant à des événements, je réussis toujours à tirer mon épingle du jeu, à vendre une idée, à proposer et à accompagner. Il faut aussi dire que les formes et les couleurs sont des éléments de base. Je suis une inspirée et une passionnée.

*Pourquoi cette passion ?

C’est un caractère ! Je dirai presqu’inné. Parce que quelque part, quand on est entouré d’artistes, des personnes qui aiment les belles choses, on finit par s’adapter, par aimer, par être « contaminé ». Je pense que c’est dans mon éducation, dans tout ce qui m’a entourée. C’est vrai que je gère aujourd’hui une entreprise qui travaille sur du marketing et qui s’ouvre à l’événementiel. Mais au-delà, c’est aussi une passion que je partage avec mes clients, mes collaborateurs.

*Vous vous exprimez dans beaucoup de domaines?

Oui ! Professionnellement. Comme je vous disais, je parle de marketing. Récemment, j’étais à des conférences pour parler de fidélisation, service- clients, comment mieux fidéliser et orienter sa clientèle ? Outre cela, je peux bien me retrouver dans un environnement où on parle d’art, de peinture, de structure. Parce que ce sont des domaines qui me passionnent, m’intéressent pour des nouvelles technologies. Aujourd’hui, on sait qu’on peut faire  beaucoup de choses. On peut communiquer, on peut transmettre, en s’appuyant sur les réseaux sociaux, en se servant de ces choses-là. Mais  communiquer de façon intelligente.

*On peut dire que vous êtes à l’origine des événements ?

Oui ! De façon générale, je préfère être au moment où l’idée se conçoit. Car, c’est plus facile après d’exécuter. Parce qu’on garde le fil conducteur dès le départ. On sait où on va. On connaît l’orientation globale. On est capable de définir les objectifs ensemble, de mettre en place les plans d’action, et d’arriver au résultat final. Je crois que c’est beaucoup plus passionnant et plus intéressant  d’être au début de la conception de l’idée.

*Afrique matin ! Ca vous dit !

On est partenaire sur des activités d’exposition, de vernissage.

*Régine  King ! C’est la tendance ! C’est la classe ! Vous avez un goût vestimentaire appréciable et apprécié ?

Rire ! C’est une question de goût, de style ! On est femme. Il faut vivre avec son temps. J’essaie d’associer les  deux.  C’est l’éducation. Autour de moi, je suis pluri multiculturelle. J’aime associer les choses. Pour moi, bien s’habiller, c’est d’abord un signe de respect. Respect pour celui qui nous reçoit. Il ne s’agit pas seulement de porter un vêtement. Mais il s’agit de parler de quelque chose, de parler de soi, de communiquer. Tout dépendra de qui on va rencontrer. Du sujet dont on va parler, de l’environnement où on va se retrouver. S’habiller, c’est mettre en valeur ce qu’on est. Mais c’est aussi, par respect, pour ceux qu’on va rencontrer.

*Si vous allez à la Présidence pour un rendez-vous avec le Président. Comment vous  habillerez-vous ?

Ca serait différent ! Si c’est dans un cadre officiel d’un bureau, forcément, il y a des vêtements qui sont de rigueur. Le tailleur noir, le tailleur bleu –foncé, le coupé dans un certain style. Je dessine des modèles. Je suis partenaire à une amie qui est en train de s’installer. Elle fait du prêt-à-porter sur des pagnes, des tissus de couleur.

*Quels sont vos souhaits ?

Que ce Salon soit une belle réussite. Je reste convaincue que c’est la plate-forme où il faut être. Pour découvrir, apprendre, pour comprendre et se valoriser. Pour moi, c’est l’occasion d’apporter ma contribution à quelque chose d’important . C’est une fierté pour moi de participer à un tel Salon. Il faut absolument apporter quelque chose de neuf, de beau, d’artistique qui donne envie de revenir. Que ce Salon donne à notre pays, une belle image et une réputation!.

 

 

LAISSER UNE RÉPONSE