PHILIPPE MANGOU, MON GÉNÉRAL Par Excellence Zadi

0

Tu es finalement venu pour parler et dire ta part dans ce mélodrame ivoirien qui se joue sur les bords de la Hanse…Oui mon général tu as commencé à parler. Et déjà tu as commencé à trop parler même…Ce que nous attendons de toi c’est de nous dire en tant Chef d’État Major des Armées ivoiriennes, le lieu, la date, l’esprit…et la lettre de la réquisition signée par Laurent Gbagbo et qui t’a permis d’envoyer des éléments à Abobo à l’effet de tuer les »7 femmes », dont la mort constitue les »crimes contre l’humanité » commis par GBAGBO LAURENT et Blé Goude dans « un plan commun_, ce pour quoi, ils sont poursuivis par la CPI…

Sinon mon Général, je ne suis pas militaire mais pour ma petite culture, la Garde républicaine dans tous les États modernes du monde est toujours affectée à la sécurité personnelle et physique du président de la République… Dogbo Blé en répondant directement du président Laurent Gbagbo n’a pas enfreint à la loi et n’était devenu ni irrespectueux ni irrévérencieux ni insubordonné… Nous sommes assis confortablement et t’attendons lâcher le morceau pour lequel tes mandats t’ont envoyé en mission…

Nous notons déjà avec beaucoup d’intérêt et enthousiasme dans la conclusion de ton témoignage du jour, tu précises bien que »c’est toi le Général Mangou qui a proposé au président Laurent Gbagbo de déclarer ouvertement Abobo Zone de Guerre… » Tu es allé plus loin pour dire que « le président a justifié son refus par le fait que qu’il a déjà dit au monde entier qu’il n’y avait plus de guerre en Côte d’Ivoire…Et qu’en déclarant Abobo Zone de Guerre, cela entraînait la confusion… »

En ayant donc écouter cela, mon général tu prouves par tes dires que le président Gbagbo ne voulait pas de la guerre et posait là un acte politique…et de paix…En conséquence, un tel homme ne peut pas être accusé de »criminel de guerre » qui a donné l’ordre de tuer 7 femmes, furent elles partisanes de Ouattara…

Excellence Zadi Avec Alexis Gnagno
Le Rouge Tanoh
Adolphe Inagbe

 

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.