Par Christ Zorro Afriquematin.net.

Le monde culturel dans son ensemble s’est réuni le 4 janvier 2017  dernier dans l’enceinte du musée des civilisations au plateau pour lancer  un cri à l’encontre des fossoyeurs de la culture, en particulier ceux qui pillent les toiles et pièces du patrimoine culturel national.

« Collection fantôme » : tel est l’intitulé de la collection ‘’imaginaire’,’ puisqu’ absente, mais bien réelle parce que détenue frauduleusement quelque part, autour de laquelle Mme Memel Sylvie Kassy, directrice du musée et ses invités, ont bien voulu protester afin que leurs cris  trouvent un écho dans la société.  Ces  personnalités du monde culturel que sont entre autres Mme Kouadio de la fondation ORANGE, Mme Bamba de l’UNESCO-CI, l’écrivain Gauz, le Photographe Dorris, le chanteur Kajeem, le neurochirurgien Yvan Zunon Kipré, le photographe François-Xavier ont bien voulu faire suite du mouvement de protestation initié par la présidente du musée et Zoé puis Fodé, contre un crime qui ne dit pas son nom.

Pour illustrer davantage le thème de la « collection fantôme », quatre peintres, avec chacun les talents que les mélomanes leur reconnaissent, ont fait parler leur pinceaux de fort belle manière, traduisant et exprimant le désarroi émanant de la perte de 80 pièces dérobées dont entre autres 35 colliers en or du père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, le président Félix Houphouët Boigny.

Outre les plasticiens présents à cette collection, des poètes urbains ont tenus à signer de leurs empruntes la cérémonie. Ainsi, le collectif « au nom du Slam » a fait frissonner de joie et d’émotion toute l’assistance par un texte intitulé

LAISSER UNE RÉPONSE