Football/Hervé Renard,le patron d’une société de nettoyage qui fait le bonheur des Africains

0

Par Iris Fabiola Yaëlle/afriquematin.net avec ffb.fr

Hervé Renard vient d’amener depuis le samedi 11 novembre 2017 et cela, à partir des  bords de la Lagune Ebrié, le Maroc à une phase finale de Coupe du monde. Une nouvelle grande performance pour un entraîneur star en Afrique, mais pas vraiment chez lui, en France. L’un de ses anciens joueurs et un ancien coéquipier nous le racontent. L’Ivoirien Junior Tallo, qui lui,  reconnait en lui comme quelqu’un qui lui a donné de la confiance. « C’est le coach idéal pour tous les jeunes joueurs qui débutent une carrière. On s’est rencontrés avec la sélection de la Côte d’Ivoire, à l’époque où j’étais encore à Bastia », affirme-t-il. Avec lui que de souvenirs pour Junior Tallo, avec qui il a remporté le Can 2015. « Je me rappelle, lors de la préparation à Dubaï. Il nous expliquait que si on voulait arriver en finale de la Coupe d’Afrique des Nations, il fallait être attentif à tout ce que disait son adjoint Patrice Beaumelle. Les conseils de ce dernier nous ont été productifs et on a gagné la coupe», reconnait-il.  Pour l’un des anciens sélectionneurs des Eléphants, Michel Dussuyer « Hervé Renard est un bosseur, avec cette faculté à se transcender et à transcender les joueurs autour de lui.  La qualification du Maroc ? Je me suis dit que c’était une nouvelle superbe performance de sa part.», affirme-t-il.  Avec la Côte d’Ivoire, il a fait de même à un moment où on s’y attendait le moins (2015). Et le voilà au Mondial, vingt (20) ans plus tard, après la dernière participation du Maroc. Considéré comme un garçon excessivement travailleur, vachement rigoureux et exigeant avec lui-même, il n’a pas eu des moments faciles non plus. « Après Cannes, il avait démarré une autre vie, à Draguignan, en travaillant, après avoir pris sa retraite à l’âge de 29 ans, en parallèle du foot dans une entreprise de nettoyage et ensuite, a-t-il lui-même  a monté une entreprise de nettoyage et de prestations de services à Cannes. C’est un bosseur, avec cette faculté à se transcender et à transcender les joueurs autour de lui. Je l’ai toujours vu travailler, mais ça n’a pas suffi, c’est vrai, à ce qu’il fasse une carrière pro. Mais ça l’a aidé pour se construire une très grande carrière d’entraîneur », reconnait Michel Dussuyer.

 

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.