Environnement / Lutte contre la déforestation: l’ONG AFHON apporte sa contribution au processus 

0

Par JM Aka -Afrique Matin.Net

De seize (16) millions d’hectares de forêt en 1960, la Côte d’Ivoire n’en compte que moins de deux (2) millions aujourd’hui. Aussi, les 181 forêts classées couvrant 3 millions d’hectares ont été à leur tour inaltérés par des paysans clandestins. D’où la nécessité pour les autorités  d’adhérer en 2010 au  processus de Réduction des Emissions de gaz à effet de serres issues de la Déforestation et de la Dégradation des forêts (REDD+) en vue de protéger le massif forestier ivoirien. En Côte d‘Ivoire, ces autorités sont soutenues par la société civile et des ONG œuvrant pour la sauvegarde de la flore. Parmi celles-ci figure l’ONG Actions en faveur de l’Homme et la Nature (AFHON) Côte d’Ivoire.

Cette  ONG dirigée sous la direction de son directeur exécutif  Coulibaly Davy vient d’organiser les 20 et 21 septembre  à Daloa un atelier de renforcement de capacité des acteurs de la société civile, des communautés locales et des autorités administratives sur la protection de la forêt.

Cet atelier qui s’est déroulé à la mairie de Daloa a été marqué par des conférences portant notamment sur « l’Etat des lieux du Processus de la REDD+ et « les Actions et stratégies pour une meilleure action de la société civile dans la REDD+ ». La sensibilisation à tous les niveaux sur l’importance des espèces végétales et la reconstitution du massif forestier Ivoirien ont également été au menu du jour de cette rencontre.

A la suite des travaux, les participants ont pris l’engagement de sensibiliser les  enfants, les jeunes, les femmes sur l’importance de la forêt. Un plan d’action dans le cadre du processus de la REDD+ a été élaboré avec l’implication des parties prenantes locales. Des recommandations ont été formulées à l’endroit des autorités pour le renforcement du cadre règlementaire  de la préservation forestière.

Cet atelier de renforcement des capacités des communautés locales, de la société civile et des autorités locales fait suite au premier atelier de ce genre tenu les 12 et 13 Avril 2017 à Buyo dans le sud-ouest.

.

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.