Election à  la Mugef-ci/  La mise en garde de Mesmin Komoé au comité électoral

0

Par Jean Mari Aka – Afrique Matin.Net

Mesmin Komoé candidat à la présidence de la Mugef-Ci a dénoncé ce jeudi matin au siège du MIDD à Marcory les actes dilatoires du comité électoral national de la Mugef-ci  dans le cadre de la collecte des dossiers des candidats aux différents postes proposés dans le cadre du renouvellement des instances de la mutuelle. Le candidat de la liste Egalité-Solidarité intervenait ainsi  lors d’une conférence de presse organisée par les travailleurs sociaux pour lui apporter leur soutien.

Le candidat qui a fait remarquer des dysfonctionnements dans le guide électoral et les statuts de la Mugef-ci a appelé le comité électoral dirigé par Zinda Sawadogo à œuvrer à ce qu’il y ait une transparence dans les élections afin qu’il n’y ait pas d’atteinte à l’ordre social. Dénonçant toujours les manœuvres dudit comité, Mesmin Komoé a condamné le fait que dans les dossiers de candidature il est  demandé aux postulants de  produire  une attestation de présence au poste datant d’au moins de trois mois et également un casier judiciaire datant de moins de trois mois,  alors qu’aucun texte ne le prévoit. D’où le comité tire-t-il ses mesures, s’est-il interrogé, avant de s’opposer  vigoureusement  au fait que le comité électoral   organise le scrutin et soit en même temps l’organe de de  recours en cas de contentieux électoraux. « En aucun cas, un organe qui rend une décision en première instance ne peut délibérer en deuxième instance », a-t-il soutenu avant de souhaiter vivement la création d’un organe pour gérer les contentieux au cas où il y en aurait.

 Mesmin Komoé a indiqué que ses préoccupations ont été déjà exprimées au comité « et  nous attendons qu’une suite soit donnée à notre requête », a-t-il dit.

Avant son intervention, c’est Balet Félix, éducateur spécialisé qui, au nom des travailleurs sociaux  s’était adressé à la presse pour exprimer le soutien des membres de sa corporation au candidat Mesmin Komoé. Selon lui, ce choix se justifie par le fait que le candidat dans son programme ait accordé une importance capitale aux personnes du 3ème âge et aux enfants. Cela mettra  les travailleurs sociaux en activité et leur permettra d’offrir un bien-être à ces personnes vulnérables.

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.