CPI/Firmin Detoh Letoh « Je ne suis pas quelqu’un que l’on corrompt »

0

 

Par Iris Fabiola Yaëlle/afriquematin.net avec rfi.fr

Depuis le mardi 07 novembre, l’ancien Commandant des Forces terrestres, Firmin Detoh Letoh est  la barre pour témoigner sur la crise post-électorale de 2010-2011.  Interrogé par les Avocats de Laurent Gbagbo hier  jeudi 09 novembre, il a expliqué les conditions dans lesquelles il a témoigné à la Cpi. Pour lui, ce procès est une tribune qui lui  permet de clarifier son état d’esprit au moment où il a basculé dans le camp d’Alassane Ouattara.  De son acte, il affirme que plusieurs personnes « m’ont traité de fuyard, car l’intention voulu est que la guerre cesse, car nos éléments sur le terrain n’avaient plus de moyens», reconnait-il. Une fois à l’hôtel du Golf, Alassane Ouattara décide de le maintenir dans sa fonction de commandant des forces terrestres. Il a occupé cette position jusqu’au 7 juillet 2011.

La défense lui demande ensuite de s’expliquer sur ses premiers contacts avec le bureau du procureur courant 2011. « Le bureau du procureur vous a-t-il fait une promesse en échange de votre témoignage ? demande Me Emmanuel Altit, l’avocat principal de Laurent Gbagbo. Non, vous m’offensez, s’emporte Detoh Letoh. Je ne suis pas quelqu’un que l’on corrompt  ».

« Vous a-t-on informé que vous étiez susceptible d’être poursuivi par la Cour ? », poursuit Me Emmanuel Altit.

« Non, c’est bien le contraire. Ils m’ont dit que je devais être protégé », explique le militaire à la retraite. Detoh Letoh, qui revient à la barre, sur ses réticences de départ, évoquées en 2011 avec l’équipe de la CPI.

« Nous avons constaté que nous n’avons jamais vu que l’enquête était menée aussi chez les gens d’en face. Il n’y a rien de caché. Si les enquêteurs avaient rencontré les autres, on l’aurait su. Il y a une injustice parce que nous étions harcelés. »

La CPI insiste sur l’impartialité de la procédure. Le procureur Fatou Bensouda assure que son bureau enquête de manière « intensive » depuis 2015 au « sujet des forces pro-Ouattara ».

 

 

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.