ATTA ISAAC, auxiliaire en cosmétologie, inventeur : «  Nous travaillons pour que mon invention soit bientôt dans les pharmacies »

0

Par Aka JM – Afrique Matin.Net 

Après avoir été distingué le 11 janvier 2018 par le patronat ivoirien, Afrique Matin a rencontré le jeune inventeur Atta Isaac pour en savoir plus sur ses inventions.

AM : Vous venez d’être distingués lors de la 4ème édition du ‘’prix du patronat pour l’innovation’’. Pouvons-nous savoir ce qui a milité en votre faveur ?  

AI : C’est le résultat de mes recherches ayant abouti à la découverte des produits traitant les chéloïdes et les pieds d’athlètes.

Qu’est-ce que les chéloïdes ?

Les chéloïdes sont des lésions de la peau qui se forment à cause d’excroissance du tissu fibreux à la place d’une lésion cutanée.  Généralement,  chez les hommes, c’est un peu plus flagrant  au niveau de la nuque. Souvent après les rasages, il y a des boutons qui sortent à la nuque, au niveau du menton, mais ce qu’on ignore, c’est que  les femmes en souffrent plus que les hommes. Les percées d’oreille qui repoussent et puis souvent les cicatrices post-chirurgicales telles que les kystes, les fibromes, les accouchements par césarienne sont parfois sources de chéloïdes.

D’où vous est venue cette idée de fabriquer un produit contre cette infection ?

J’ai été victime de ce mal de 2007 à 2010. Les boutons apparaissaient chaque année. Je grattais et chaque année le mal récidivait. Etant moi-même dans la cosmétique j’ai  essayé plusieurs traitements et après un traitement à base d’Aloès Vera j’ai constaté que dans la même semaine les boutons ont séché et le mal n’a plus récidivé. C’est à partir de là que l’aventure a commencé. Les différents essais auprès de plusieurs personnes qui souffraient de ce mal ont été jugés satisfaisants. Mon produit est ensuite tombé dans les mains d’un médecin-pharmacien qui m’a fait comprendre qu’il n’y a pas de traitement efficient pour les chéloïdes pour le moment et m’a conseillé de protéger mon invention. C’est ainsi que je l’ai fait en 2012. Par la suite j’ai essayé participé à des concours, à des prix. En ce qui concerne le prix des jeunes inventeurs organisé en 2015 par le PASRES et le CNRA, j’étais parmi les sept nominés et récemment au prix Ivoirien de l’innovation organisé par le patronat, j’ai été parmi les sept nominés dans la catégorie Substances Naturelles.

Combien de personnes ont déjà utilisé votre médicament ?

Il faut dire que pour mon produit est une pommade, emballée dans une boîte  et  baptisé Kelestop. Pour  l’heure  plus de 1000 personnes l’ont déjà expérimenté et tous témoignent avoir été guéris définitivement de leur mal. Il faut ajouter que les hommes qui portent les chéloïdes au niveau de la nuque sont priés de se coiffer régulièrement pendant et après le traitement pendant un moment pour annuler les risques de récidive.

Comment vous faites la promotion de cette pommade ?

Etant   moi-même dans le domaine de la cosmétique, je vends mes produits en ligne ou comme toute pommade.  Mais il faut dire qu’après le prix des jeunes inventeurs en 2015, le ministère de tutelle a bien voulu que ce soit un  médicament Made in Côte d’Ivoire vendu en pharmacie. Or, pour qu’un médicament soit vendu en pharmacie, cela doit provenir d’un laboratoire. Une tierce personne ne peut pas fabriquer un produit et l’introduire dans une officine. Depuis lors, j’ai été mis en contact avec le président des inventeurs de Côte d’Ivoire qui a lui-même son propre laboratoire et a ses propres produits sur le marché. Nous nous attelons actuellement à remplir toutes les formalités administratives, médicales afin de mettre mon invention à la disposition de la population par le biais des officines.  Donc pour l’heure la difficulté, c’est comment vulgariser la pommade. Quand on fait un sondage on se rend compte que beaucoup d’hommes ignorent l’existence d’un médicament contre les chéloïdes, malgré que nous soyons passé à l’émission C Midi sur la RTI 1 pour faire la promotion. Actuellement  les sollicitations sont  faites de recommandations en recommandation.

Vous êtes titulaire d’un 2ème brevet pour avoir inventé un produit contre les pieds d’athlètes    

Les pieds d’athlètes, c’est un mal grave qui affecte généralement beaucoup de travailleurs dans l’administration, dans l’armée. Et ceux-là malheureusement sont obligés d’être toute la semaine dans des chaussures fermées. Ce n’est pas intéressant. C’est ce qui explique que ces personnes ont généralement des sandales au bureau en vue d’enlever les chaussures fermées et porter ces sandales. Avec la pommade que j’ai baptisé Athletico, le traitement est plus immédiat que celui concernant les chéloïdes. En trois jours de traitement l’effet est immédiat, mais il faut éviter de porter des chaussures hermétiquement fermées. Dans ce cas le mal peut récidiver. Cette pommade doit également passer au lobaoratoire parce que c’est une invention.  A  l’exemple  de Kelestop, cette pommade qui a été brevetée passera au laboratoire afin d’être mieux vulgariser par les voies conventionnelles. Pour l’heure ceux qui connaissent le produit viennent vers nous pour s’en procurer. Au jour d’aujourd’hui, ce sont 400 à 500 personnes qui ont déjà utilisé Athletico

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.