AG du SYNAMIE: les agents du Ministère des Infrastructures Economiques proposent la création d’une régie.

0

Le Syndicat national des agents du Ministère des Infrastructures économiques de Côte d’Ivoire (Synamie) a tenu, samedi 30 septembre 2017, une Assemblée générale extraordinaire à Abidjan-Plateau. A l’ordre du jour était inscrite la question des primes des agents du ministère.  L’Assemblée a soutenu le projet de l’instauration d’une prime de motivation au profit des employés afin de leur permettre de mieux accomplir leurs différentes missions.

Selon le Secrétaire général de l’organisation syndicale, Essui N’Guessan, des travaux préalables ont permis d’identifier les ressources non fiscales et propres au ministère. Il s’agira, de concert avec le Ministère de tutelle, d’arrêter un mode opératoire. A cet effet, l’Assemblée a recommandé la mise en place d’une régie qui centralisera ces fonds constitués de pourcentages notamment prélevés sur les Maîtres d’ouvrages délégués.

« Nous demandons la création de la régie au vu des ressources qui ont été identifiées », a lancé M. Essui. Ces ressources devraient provenir des structures pourvoyeuses de fonds, telles que l’Agence de gestion des routes (Ageroute), le Fonds d’entretien routier (Fer), l’office ivoirien de l’eau (Onep) et tous les marchés. M. Essui a rappelé que l’ex-Ministre des Infrastructures économiques, Patrick Achi, actuel Secrétaire général de la présidence, qui avait assuré que les primes allaient être instaurées dès la mise en place du péage routier et du pesage, a promis de payer ces primes en mars 2017.

Il a indiqué que les travaux antécédents ont été portés à la connaissance du nouveau Ministre de tutelle, Amédé Kouakou. Cependant, les discussions sont interrompues. Cette Assemblée générale, dira-t-il, vise à relancer le dialogue, vu le ‘’blocage’’ constaté. « C’est le blocage qui fait qu’on parle de grève, mais ce n’est pas notre intention d’aller en grève. On n’a pas d’intérêt à ce qu’il y ait des mouvements dans le ministère », a-t-il poursuivi. Le Secrétaire général du Synamie a invité la hiérarchie au niveau du Ministère des Infrastructures économiques à être ‘’ouverte au dialogue’’ pour favoriser un échange et trouver des solutions pour le bien-être social des agents. Le ministère comprend plus de 1.000 employés dont quelque 400 fonctionnaires répartis dans tout le pays.

GALERIE IMAGES OFFERTE PAR AFRIQUE MATIN 

J.P M

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.