Affaire Cache d’armes / après Soul to Soul Une organisation de la société civile réclame la tête de Nabo Clément

0

 

Par Jean Levry -Afriquematin.net

Une enquête sera-t-elle être ouverte contre le Maire de San Pedro ? La réponse à cette question est moins évidente. Et pourtant, c’est ce que réclame le forum de la société civile (FSA) qui a saisi le procureur de la République, le mardi 7 novembre 2017, lui demandant d’auditionner Boueka Nabo Clément, cadre du Rassemblement des républicains (RDR), le parti au pouvoir. Le FSA fonde son action sur les propos qu’aurait tenu le concerné au cours d’une interview accordée à un organe de presse ivoirienne. Interview dans laquelle le premier magistrat de la ville portuaire aurait déclaré « qu’il y a des caches d’armes partout à San Pedro ».

« Le Forum de la Société Civile Africaine estime que ce sont des propos graves qui mettent en danger la vie des populations mais également la stabilité de notre pays la Côte d’Ivoire. De ce fait, nous exigeons qu’il soit entendu par vous pour que l’opinion nationale sache la vérité sur cette affaire : qui sont les responsables de ces caches d’armes? Ou sont-elles cachées ? Et à quelle fin ? », martèle Gnamaka Dogbo Eric, président de la Fsa, dans un courrier adressé au Procureur de la République et dont copie nous est parvenu.

Quelle suite donnera le parquet à cette requête ?  L’opinion sera située, certainement dans les jours à venir.

Rappelons que Soul to Soul, Directeur du protocole de  Guillaume Soro,  président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire, est détenu à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan  (Maca) dans le cadre de l’affaire de cache d’armes découverte  à son domicile de  Bouaké lors de la mutinerie de mai 2017 des ex-combattants PRO-OUATTARA qui réclamaient des primes de 18 millions chacun.

 

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.